Le Parc des Monstres à Bomarzo – Le parcours.

Le Parc des Monstres à Bomarzo est situé dans la province de Viterbo, dans la région de Latium, à quelques 80 kilomètres de Rome.

La description qui suit est conçue comme une brève liste qui inclut en quelques lignes, sans explications détaillées, les sculptures et les structures du Parc des monstres, dans le même ordre que vous allez les rencontrer sur le parcours de visite du jardin.

Le parcour actuel du Bois Sacré ne coincïde pas avec celui-ci d’origine. En accédant par l’entrée principale moderne voulue par les propriétaires actuels du Bois Sacré, un peu plus avant sur la droite, vous allez trouver deux Sfinx, dont piédestaux présentent deux épigraphes. La première dit comme suit:

“CHI CON CIGLIA INARCATE/ET LABBRA STRETTE/ NON VA PER QUESTO LOCO/MANCO AMMIRA/LE FAMOSE DEL MONDO MOLI SETTE.”

“CELUI QUI NE VA PAS EN CE LIEUX/AUX SOURCILS SUOLEVÉES ET/AUX LÈVRES SERRÉES/N’ADMIRE MÊME PAS/LES FAMEUX SEPT MERVEILLES DU MONDE.”

Parc des monstres Bomarzo

Sphinx 1.

La deuxième épigraphe dit comme suit:

“TU CH’ENTRI QUA PON MENTE/PARTE A PARTE/E DIMMI POI SE TANTE/MERAVIGLIE/SIEN FATTE PER INGANNO/O PUR PER ARTE.”

TOI QUI ENTRES ICI, RÉFLÉCHIS BIEN/ET DIS-MOI ENSUITE SI TANT DE/MERVEILLES/SOIENT FAITES PAR TROMPERIE/OU BIEN AUSSI PAR ART.”

Parc des Monstres de Bomarzo

Parc des Monstres à Bomarzo. Sphinx 2.

Devant les deux Shinx vous pouvez choisir entre deux chemins, moi, je vous amène à présent à gauche, où à quelque pas vous rencontrez Pan qu’on peut interpréter aussi comme le dieux Janus. Au fond du sentier on s’arrête devant l’énorme tête de Proteus Glaucus. L’antique divinité marine est raffigurée comme un mascherone géant à bouche grande ouverte, autour de sa tête y sont sculptées des ailes de papillon. Sur la tête de Proteus vous voyez une sphère qui représente le globe terrestre et sur lequel il y a un petit château qui fait peut-être allusion à la puissance de la famille Orsini.

Parc des Monstres de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. Proteus Glaucus.

Pour pouvoir poursuivre le parcours, il faut tourner en arrière, on va passer de nouveau devant les Sfinx et en continuant tout droit, on va voir les fausses ruines d’une Mausolée qui imite des ruines d’époque étrusque. Le fronton du tombeau présente des figures en bas-relief: un guerrier ou bien un triton, une sirène qui tient dans sa maine une grenade, trois êtres pisciformes, le premier desquels est un dauphin.

Parc des Monstres à Bomarzo.

Parc des Monstres de Bomarzo. Le Mausolée.

En poursuivant, un peu plus loin à droite, il est possibe de descendre des gradins qui conduisent devant une oeuvre grandieuse interprétée en de différentes manières, entre lesquelles: Lutte entre des géants ou bien Roland (Orlando) qui déchire en deux le petit pasteur. Une inscription accompagne ce colosse:

Parc des Monstres de Bomarzo.

Parc des Monstres de Bomarzo. Lutte entre deux Géants.

“SE RODI ALTIER FU GIA DEL SUO COLOSSO/PUR DI QUEST’IL MIO BOSCO ANCHO SI GLORIA/E PER PIU NON POTER FO QUANT’IO POSSO.” Alcune parole superstiti di una iscrizione sulla sinistra della statua dice: FIER GIGANTE/… O SCEMPIO/…ANGLANTE.

“SI RHODES FUT DEJA FAMEUX DE SON COLOSSE,/CET AUTRE GLORIFIE MON BOSQUET MAINTENANT/ MÊME SI JE NE PEUT PAS FAIRE DE PLUS DE CE QUE JE PEUT.”

“FIER GÉANT/…LE MASSACRE/…ANGLANTE.”

On marche le long de l’itinéraire, plus en bas à droite, sur une terrace léchée par un ruisseau, on se retrouve devant un énorme Tortue, sur sa carapace, sur un piédestal il y a une figure de femme qui pose un seul pied sur une sphère.

Parc des Monstres de Bomarzo

Parc des Monstres à Bomarzo. La Tortue géante

La Tortue est représentée géante par rapport à ses dimensions naturelles, tandis que la femme qui d’origine était pourvue d’ailes et tenait en ses mains deux trompes, est de dimensions plus petites par respect de ses mesures naturelles. La Tortue fixe son regard sur le bord opposé du ruisseau, où on s’aperçoit d’une balène (Orcinus orca) qui ouvre sa grande bouche.

Parc des Monstres de Bomarzo.

Parc des Monstre de Bomarzo. La Balène.

On trouve à quelqeues pas de la Tortue la Fontaine de Pégase, creusée d’un seul bloc et inclinée. La figure mythique de Pégase, ainsi que de nombreuses d’autres oeuvres du Bois Sacré, est liée aux connaissances littéraires de Vicino Orsini qui aurait pu voir l’image du cheval ailé en lisant le livre intitulé “Le songe de Poliphile” (Hypnerotomachia Poliphili) un poème chevaleresque attribué à Francesco Colonna. L’ouvrage qui était très connue pendant la période de la seconde Renaissance, racconte le voyage imaginaire de Poliphile dans son rêve, en des lieux fantastiques imprégnés de signifiances allégoriques. Le Songe de Poliphile est pleine des mots inventés, son langage est symbolique et riche des descriptions des lieux, celles des oeuvres architecturales et des éléments naturels. Ce n’est pas par hasard que le livre publiée en 1499 illustré par des admirables xilographies, inspira beaucoup de jardin de la Renaissance, entre lesquels probablement à celui de Bomarzo.

Parc des Monstres de Bomarzo

Parc des Monstres à Bomarzo. La Fontaine de Pégase.

En poursuivant l’itinéraire le long du sentier qui passe parallèlement au ruisseau, à gauche vous allez voir un Tronc d’arbre (sculpté dans une roche) et à droite une Colonne coupée. Les deux doivent êtres probablement interprétés comme des fausses ruines.

Deux pas plus loin par rapport aux fausses ruines se trouve le Ninfeum ayant dans sa partie saillante trois niches: au milieu sont scuptées les Trois Graces, tandis que le décrochement du Ninfeum présente autres cinque niches pour des Nymphes de même nombre. Sur ce complèxe architectural on lit l’inscription mutiliée comme suit:

Parc des Monstre ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres Bomarzo. Le Ninfeum.

“L’ANTRO LA FONTE IL LI…/D’OGNI OSCURO PENSIER…”

“L’ANTRE LA SOURCE…/CHAQUE PENSÉE OBSCURE…”

En face du Ninfeum, juste après les bancs, suit la Fontaine qui a la forme d’une embarcation et ce qui d’origine fut alimentée d’eau qui jaillissait de la bouche de deux couples de dauphins posés en poupe.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstre à Bomarzo. La Fontaine en forme d’embarcation.

Le sentier qui longe le Ninfeum et l’Embarcation, conduit à une esplanade appelée des fois Place du Théâtre, mais aussi Place d’Égipte. En y arrivant, sur la gauche vous allez voir la statue de Vénus, debout sur un dragon aux ailes resserrées ou Basilisque. Aux deux côtés de la niche qui abrite la sculpture de Vénus, sur la droite de la voûte écroulée, y est incisé un Mascherone cornu, identifiable comme Jupiter Ammon. Un mascherone identique est posé par terre, á gauche de l’antre de Vénus.

Parc des Monstre ou Bois Sacré de Bomarzo

Parc des Monstres à Bomarzo. Jupiter-Ammon.

Vous trouvez maintenant tout près du Sanctuaire de Vénus, voilà une structure appelée Théâtre ce qui est bien étrange car sa scène est inclinée.

Parc des Monstres de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. Le Théatre.

Le Théâtre a été récemment interprété, comme une possible reconstruction du théâtre de Giulio Camillo Delminio. Sur la base du skené du théâtre il est possible de lire une inscription:

“PER SIMIL VANITA MI SON AC…/…PARMI CORTO.”

“POUR DE TELLE VANITÉ JE ME SUIS AP…/ME SEMBLE COURT.”

Sur l’esplanade en face du Théâtre, il y deux obelisques, sur leur bases se trouve deux inscriptions:

“SOLO PER /SFOGAR/IL/CORE e VICINO/ORSINI/NEL/MDLII.”

“SEULEMENT/POUR ÉPENCHER/ LE COEUR   et   VICINO/ ORSINI/EN/ MDLII.”

Derrière les deux obelisques, l’esplanade est intégrée par sept Herma posés au sommet de pilastres.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. La Place d’Egipte.

En poursuivant le chemin, vôtre attention sera certainement attirée par la Maison penchée ce qui est construite sur un grand bloc de rocher lavique incliné. Sur les murs de la maison vous pouvez lire deux inscripitons:

“ANIMUS QUIESCENDO FIT PRUDENTIOR ERGO et CRIST MADRUTIO/PRINCIPI TRIDENTINO/DICATUM.”

Parc des Monstres de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. La Maison Penchée.

On sait qu’une maison presque identique à celle-ci apparaît en une des tables du Symbolicarum Questionum (1555/56, Bologne) de Achille Bocchi.

Si vous tournez votre regard sur la gauche de la Maison penchée, vous vous apercevez d’un autel d’époque imprécisée. L’autel présente un bas-relief sculpté en la pierre lavique, d’une figure de femme en prière, probablement de Marie-Madelaine ou de Marie l’Égyptienne. En haut sur la droite de la figure de femme se trouve un petit croix, sur sa gauche vous voyez des plantes difficiles à identifier.

On monte les gradins sur la gauche de la Maison penchée et on arrive sur une terrace supérieure d’oú il est possible d’entrer dans la maison. Allez-y, sans hésitation, cela vaut la peine d’experimenter la sensation que Vicino Orsini voulut vous faire vivre! Lors on sort de la maison, en tournant à gauche, on va accéder à l’Esplanade des Vases. En deux de ces dernières on y peut encore lire des inscriptions incisées:

“FONTE NON FU TRA…/A GUARDIA SIA DELLE PIU STRANE BELVE   et NOTTE ET GIORNO NOI SIAM VIGILI E PRONTE/A GUARDAR D’OGNI INGIURIA QUESTA FONTE.”

“SOURCE NE FUT PAS …/À LA GARDE DES PLUS ÉTRANGES BÊTES SAUVAGES.” Et

“NUIT ET JOUR NOUS SOMMES VIGILANTS E PRÊTES/À DÉFENDRE DE CHAQUE INJURIE CETTE SOURCE.”

Parc des Montres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres de Bomarzo. L’Esplanade des Vases.

Regardez au fond de l’Esplanade des vases! Voilà un personnage d’une allure pas trop amical, il est de double identification, il s’agit du dieu Neptune-Pluton qui trône au sommet de sa Fontaine. (La Fontaine de Neptune-Pluton).

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres de Bomarzo. La Fontaine de Neptune-Pluton.

Vous allez rencontrer ensuite, en passant sur la gauche de la Fontaine de Neptune-Pluton, dans un angle presque caché, une figure de femme, celle-ci de la Nymphe qui dort ou bien de Armida – elle aussi plusieurs intérpètations. Du même coin vous pouvez observer théâtre en bas.

Parc des Monstres ou Bois Sacré à Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. La Nymphe qui dort.

Dans la proximité de la Nymphe qui dort, se trouve un Mascherone cornu, identique à celui-ci posé á côté de l’antre de Vénus. Plus avant, vous allez voire une les restes d’une Tour.

Pour continuer nôtre itinéraire on tourne en arrière sur l’Esplanade des vases. La fonction de ces dernières est celle des pseudo-pièces archéologiques qui font allusion aux urnes cinéraires étrusques. Á côté de la Fontaine de Neptune-Pluton vous voyez un Dragon qui lutte contre un lion et une lionne.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. Le Dragon qui lutte avec deux bêtes sauvages.

Le regard du Dragon est dirigé en avant vers un autre groupe de statues, celui de l’Éléphant sculpté en dimensions naturelles et qui porte sur son dos une tour de guerre. Il resserre dans sa trompe un légionnaire romain.

Parc des Monstres à Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. L’Eléphant qui tient dans sa trompe un légionnaire romain.

On est encore sur l’Esplanade des vases, on tourne le regard vers la côté opposée à celle de la Fontaine de Neptun-Pluton, derrière les arbres on s’aperçoit de la figure d’une femme gigantesque, sur sa tête une vase. Elle est interprétée comme Cérès/Déméter-Amphitrite, qui a un revers, oú sont sculptés encore d’autres éléments provenants du monde aquatic: des figures de femmes aux ailes de papillon et aux queux de poisson, des néréïdes, une créature marine barbue.

Parc des Monstres à Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. Cérès-Déméter-Amphitrite.

On tourne en arrière, on a sur sa gauche Cérès/Déméter-Amhpitrite, on outrepasse l’Eléphant sur la gauche, et on arrive tout droit devant l’Ogre. Il s’agit d’un mascherone infernal dont la bouche grande ouverte permet d’entrer dans une grotte fraîche qui acceuille les visiteurs. Á l’intérieur, tout autours du perimètre de la grotte se trouvent des bancs sculptés dans la roche et une table au milieu, sculptée de même dans le bloc de rocher. Observant de l’extérieur l’Ogre, vous allez vous aperçevoir d’une inscription incisée sur sa lèvre supérieure:

“OGNI PENSIERO VOLA.”

“CHAQUE PENSÉE S’EN VOLE” ce qui provient de la modification, de la part des nouveaux propriétaires, de la frase d’origine qui disait comme suit:

“LASCIATE OGNI PENSIERO VOI CH’ENTRATE.”

“VOUS QUI ENTREZ, LAISSER TOUTE PENSÉE.”

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. L’Ogre.

En poursuivant la route, vous allez voir sur la gauche une Vase géante, haute six mètres et demie et ce qui est représentée – comme tant d’autres structures du parc – hors échelle. La fonction de la vase pouvait être celle d’un appui aux lampes ou bien aux flambeaux pour illuminer la clairière toute autours pendant la nuit.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. La Vase géante.

En face de la vase, sur la droite, se trouve le Bélier à la toison d’or, et tout près de lui on peut voir une tombe à fosse qui imite une trouvaille archéologique. Elle est, comme d’autres éléments du parc, inclinée.

En continuant le parcours, on tourne les épaules au Bélier et en face, c’est le Banc étrusque qui apparaît, incliné et encaissé dans une niche et couvert d’une structure en arc. Une inscription est incisée dans sa partie supérieure:

“VOI CHE PER MONDO GITE ERRANDO, VAGHI/DI VEDER MARAVIGLIE ALTE E STUPENDE,/VENITE QUA, DOVE SON FACCIE ORRENDE,/ELEFANTI, LEONI, ORSI, ORCHI E DRAGHI.”

“VOUS QUI VAGUEZ DANS LE MONDE, /EN ERRANT/POUR VOIR DES MERVEILLES AUTES ET STUPÉFIANTES,/VENEZ ICI, OÚ IL Y A DES VISAGES HORRIBLES,/DES ÉLÉPHANTS, DES LIONS, DES OURS ET DES DRAGONS.”

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. Le Banc étrusque.

On continue le chemin, sur la gauche du Banc étrusque on monte les gradins qui aménent sur une terrace supérieure encore. Au sommet des gradins sur la droite on s’aperçoit de Cerbère, le gardien de l’Enfer, à gauche, on voit le revers d’une figure de femme. On va voir qu’elle est Proserpine, la reine de l’Enfer. Proserpine est sculptée dans la partie supérieure d’un banc courbé, les bras posés sur le dossier, sur sa tête une couronne. La terrasse, comme celle de l’Esplanade des vases, apparaît en plan comme une ancienne basilique lors des fouilles archéologiques. En face de Proserpine, côté opposée, on voit deux Ours tenant l’armoirie des Orsini, tandis que sur la gauche et sur la droite de la “basilique” sont posés des pommes de pin et des glands.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo

Parc des Monstres de Bomarzo. La terrace avec Cerbère et Proserpine et avec des pommes de pin et des glands.

Derrière les ours on rencontre une couple de Lions qui se trouvent entre deux figure de femme, l’une en face de l’autre.

Parc des Monstres de Bomarzo

Parc des Monstres de Bomarzo. La Sirène.

Il s’agit d’une Sirène dont les membres inférieures écartés finissent en queuex pisciformes et d’une Harpie à deux ailes et aux pattes d’oiseau, pourvue de queue de sirène et avec une vase sur la tête.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. L’Arpie.

On poursuit sur le sentier qui passe près de l’Harpie, on suit peu de mètres en direction de l’entrée et sur la droite on monte quelques gradins, on arrive donc au Belvedere située sur la droite.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo

Parc des Monstres à Bomarzo. Le Belvedere.

La structure est au plan rond et elle donne sur le Xystus (la terrace avec les glandes et les pommes de pin) qui est en bas. Du Xystus on pouvait bien voir l’inscription incisée dans la parois rocheuse ce qui constitue la base du balcon du Belvedere:

“CEDEAN ET MENPHI E OGNI ALTRA MERAVIGLIA/CH’EBBE GIA IL MONDO IN PREGIO AL SACRO BOSCHO/CHE SOL SE STESSO E NULL’ALTRO SOMIGLIA.”

“CÈDENT MEMPHIS ET TOUTE AUTRE MERVEILLE DU MONDE QUI DONNÈRENT VALEURE AU BOIS SACRÉ QUI NE RESSEMBLE MAINTENANT À NUL D’AUTRE QU’À SOI-MEME.”

À la proximité du Belvedere on rejoint le Temple qui fut érigé en mémoire de la femme de Vicino Orsini. Cette contruction a suscité l’intérêt des experts pour sa valeur d’architecture ainsi que pour ses éléments symbologiques.

Parc des Monstres ou Bois Sacré de Bomarzo.

Parc des Monstres à Bomarzo. Le Temple.

Posted in Jardins du Latium.